Kébili : La descente aux enfers du tourisme

Kébili : La descente aux enfers du tourisme

par -

De nombreuses difficultés entravent la reprise de l’activité touristique dans le gouvernorat de Kébili, selon le rapport de la commission de l’emploi et de l’investissement présenté lors de la réunion de la délégation spéciale du conseil régional de Kébili.
Plusieurs autres activités liées au secteur du tourisme, à l’instar de l’artisanat, ont également enregistré un recul à cause de cette crise, indique le même document.
Parmi les indicateurs publiés, la baisse de la capacité d’accueil des unités hôtelières de 4316 à 3999 lits entre 2010 et 2016, la régression du nombre des arrivées touristiques de 369 830 personnes en 2010 à 72 121 en 2016 et la diminution des nuitées touristiques de 401 443 à 79 657 durant la même période.
Pour remédier à cette situation, la commission recommande l’encouragement du tourisme intérieur, la mise en place d’une stratégie de revalorisation des sites archéologiques, la création d’une structure chargée de la promotion du tourisme saharien ainsi que l’encouragement du lancement de projets touristiques dans les oasis.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire