La Belgique “accepte d’accueillir” l’ex-président ivoirien Gbagbo, libéré par la CPI

La Belgique “accepte d’accueillir” l’ex-président ivoirien Gbagbo, libéré par la CPI

par -

La Belgique a annoncé samedi avoir “accepté d’accueillir” l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 lors de violences postélectorales en Côte d’Ivoire et libéré vendredi sous conditions.

“Répondant à une demande de coopération de la Cour pénale internationale, la Belgique a accepté d’accueillir Laurent Gbagbo, étant donné ses liens familiaux” avec le pays, a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Gbagbo, 73 ans, a été libéré vendredi par la CPI sous conditions, dont l’obligation de résider dans un Etat membre en attendant un éventuel procès en appel. Dans leur décision, les juges n’avaient pas précisé le pays qui accueillerait Gbagbo, ni si un retour de l’ancien président dans son pays, qui fait partie des Etats membres de la Cour, était envisageable.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire