La Guinée équatoriale a les moyens de ses ambitions !

La Guinée équatoriale a les moyens de ses ambitions !

par -

Le ministre des Mines et des Hydrocarbures de la Guinée équatoriale a souligné aujourd’hui aux Îles Canaries l’engagement de son pays à utiliser ses ressources énergétiques pour diversifier son économie. S’exprimant lors de la IIIe réunion sur le pétrole et le gaz, il a donné des détails sur plusieurs projets à valeur ajoutée en cours et a invité le secteur énergétique mondial à participer à l’initiative Année de l’énergie 2019 de la Guinée équatoriale.

L’Année de l’énergie, dirigée par le ministère des Mines et des Hydrocarbures, positionne la Guinée équatoriale comme plaque tournante de l’énergie pour l’Afrique. À travers des événements au Nigeria, en Espagne, dans les Émirats, en Afrique du Sud et en Guinée équatoriale, elle attire l’attention sur les questions de coopération régionale, sur la nécessité de tirer davantage parti des ressources naturelles et promeut les investissements dans des projets pétroliers et gaziers de classe mondiale. Les principaux événements seront le Congrès et salon APPO CAPE VII, qui se tiendra du 2 au 5 avril, et le cinquième sommet sur le gaz organisé par le GECF, les 26 et 29 novembre 2019.

S.E. le ministre Gabriel Mbaga Obiang Lima a annoncé qu’il espérait que la décision finale d’investir dans le projet de «remblayage» du gaz naturel reliant les champs de gaz en production en Guinée équatoriale aux installations de gaz naturel liquéfié onshore en avril. Le contenu local constituera un élément clé de la stratégie d’exécution et de passation des marchés, car davantage d’emplois et de contrats doivent être attribués à des citoyens et à des entreprises respectant les lois locales.

Il a également invité les opérateurs du secteur pétrolier à explorer la Guinée équatoriale dans le cadre du cycle de licences EG Ronda 2019 et a indiqué aux délégués que de nouveaux opérateurs entreraient bientôt dans le pays pour reprendre les champs amortis.

« Le pétrole et le gaz ont été essentiels à notre croissance et nous avons tiré parti de nos ressources pour alimenter notre développement », a déclaré le ministre, « mais cela ne suffira pas pour assurer notre avenir. Nous considérons les îles Canaries comme un exemple proche d’un lieu qui a permis à beaucoup d’entre nous de bâtir une économie durable sur le tourisme et les services. La Guinée équatoriale sera le Singapour du Golfe de Guinée. Pour cela, nous invitons nos partenaires internationaux à investir avec nous dans les technologies, les infrastructures et l’éducation et à échanger leurs expériences avec nous. »

La compagnie pétrolière nationale GEPetrol, la compagnie gazière nationale Sonagas et l’association locale NAHSCO représentaient la Guinée équatoriale à la IIIe journée de la réunion du secteur pétrolier et gazier aux côtés du ministre.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire