Le FMI gâche la fête de Chahed

Le FMI gâche la fête de Chahed

par -

Après la validation de sa nouvelle équipe par les députés hier, Youssef Chahed doit dès ce mardi retourner au charbon. Et à en croire le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au Fonds monétaire international (FMI), Jihad Azour, le chef du gouvernement a du plain sur la planche. Il a déclaré, ce matin sur Express FM, que «l’économie tunisienne recèle des atouts très prometteurs, grâce surtout à ses ressources humaines et ses diplômés. Cela dit, le PIB demeure faible et il faudra doter la politique économique d’axes clairs».

Parmi ces axes il y a la sauvegarde de la stabilité économique, laquelle passera par la maitrise du déficit du budgétaire, un déficit qui impacte négativement l’inflation et la confiance des investisseurs.
Par ailleurs Azour a souligné le niveau de la dette, trop élevé selon lui, donc il y a des efforts à faire pour préserver la compétitivité de la Tunisie, ragaillardir la confiance des investisseurs et adopter une politique monétaire taillée pour contenir l’inflation et maintenir les réserves en devises à un niveau convenable.
Enfin la Tunisie devra poursuivre les réformes structurelles, notamment celle qui cible la fonte de la masse salariale dans le secteur public, tout cela en dynamisant le secteur privé et en rognant ses coûts.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire