Le Nidaa de HCE “labellise” Karoui et abat ses cartes

Le Nidaa de HCE “labellise” Karoui et abat ses cartes

par -

Ça s’agite sur la scène politique locale. Dans quel sens ? Nul ne le sait pour le moment, pas même les premiers acteurs de cette affaire. Dernier rebondissement en date, toujours autour de la tornade Nabil Karoui : Nidaa Tounes, du moins le morceau animé par Hafedh Caïd Essebsi (HCE) – communément appelé clan Monastir – pourrait adouber le patron de Nessma TV pour la présidentielle. Celui qui a été désigné secrétaire général de la faction de Monastir, Néji Jelloul, l’a confié vendredi 14 juin 2019, en prenant le soin d’ajouter qu’en définitive Karoui reste un dirigeant de Nidaa Tounes. Si on y ajoute le fait que Selma Elloumi, à la tête du clan Hammamet, n’a pas fermé la porte, alors Karoui pourrait avoir du monde autour de lui dans sa “folle” aventure…

Jelloul a tout de même précisé, sur Mosaïque FM, que «certaines formations sont certes plus en phase avec Nidaa que Nabil Karoui, telles Al Badil, Tahya Tounes, Machrouû Tounes, mais si le bureau politique prend la décision d’appuyer sa candidature, on s’exécutera. D’ailleurs c’est cela l’apport des organes démocratiques, ils permettent de prendre des décisions collégiales».

Au sujet des bruits autour de l’amendement taillé pour torpiller Karoui, dit-on, le directeur de l’ITES dit ceci : «personnellement, je suis opposé au principe d’exclusion, c’est un coup porté à la démocratie, n’empêche il faut combattre toute récupération politique de la part des associations et structures caritatives, médiatiques et religieuses. Les résultats des sondages reflètent la réalité et traduisent le dégoût des citoyens pour toute la classe politique qu’ils considèrent responsable de la détérioration de la situation socio-économique”.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire