AccueilMondeLes propositions fracassantes de Trump aux Britanniques, harcelés par l'UE

Les propositions fracassantes de Trump aux Britanniques, harcelés par l’UE

Le président américain, Donald Trump, a mis son grain de sel dans le psychodrame du Brexit, une affaire qui traumatise les Britanniques. Et comme à son habitude, Trump n’a pas fait dans la dentelle. Il a carrément suggéré au Royaume-Uni de claquer la porte de l’Union européenne sans accord si l’UE ne plie pas face aux exigences des autorités britanniques. Il conseille même à ces dernières de refuser de régler la facture de la séparation. Trump, qui est à des milliers de kilomètres de là et qui ne dépend pas des économies européennes, peut se permettre de donner ces conseils qui ne mangent pas de pain. Bien entendu les Britanniques ne peuvent pas se comporter de la sorte, l’addition serait trop salée en termes de mesures de rétorsion…

- Publicité-

Trump, qui va passer trois jours au Royaume-Uni à partir de ce lundi 3 juin, est très bavard en ce moment sur les problèmes des Britanniques. «Si j’étais eux, je ne paierais pas 50 milliards de dollars», a déclaré le président américain dans un entretien avec le Sunday Times rapporté par l’AFP. Il fait allusion à l’accord qui lie Londres et Bruxelles dans le cadre de leur divorce.
A noter que le gouvernement britannique a signé un chèque de 40 à 45 milliards d’euros, un montant que l’UE n’a pas confirmé. Trump est d’avis que Londres a commis une grosse « erreur » en écartant des négociations Nigel Farage, le chef du Parti du Brexit, qui a gagné les élections européennes du 26 mai dernier. «J’aime beaucoup Nigel. Il a beaucoup à offrir», a affirmé le président américain.

Mais il ne s’arrête pas, au risque de déboussoler encore plus les Britanniques, il leur propose un accord de libre-échange avec les USA, très rapidement, dès qu’ils sortiront de l’UE. «Nous avons le potentiel d’être un partenaire commercial incroyable pour le Royaume-Uni. On fait peu par rapport à ce que l’on pourrait faire avec le Royaume-Uni… Je pense bien plus qu’avec l’Union européenne», a-t-il dit.
Enfin Trump a confié au tabloïd The Sun qu’il verrait bien l’ex-ministre des Affaires étrangères Boris Johnson à la place de Theresa May. «Boris ferait du très bon travail (…) je pense qu’il serait excellent», a-t-il déclaré. Le même Johnson, aux côtés de Farage, qui a embarqué les Britanniques dans ce divorce douloureux avec l’UE; l’ex-maire de Londres devra d’ailleurs s’en expliquer devant la justice, qui le soupçonne d’avoir trompé les Britanniques en les convaincant qu’ils n’auraient rien à payer à l’UE et que cette séparation ne présente que des avantages…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,577SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles