L’OTIC contredit le ministère : Les prix des fournitures scolaires explosent

L’OTIC contredit le ministère : Les prix des fournitures scolaires explosent

par -

La rentrée scolaire est un gros poste de dépense pour les consommateurs tunisiens, alors que leur pouvoir d’achat ne cesse de se détériorer d’un jour à l’autre, avec des salaires qui peinent à suivre et une inflation qui galope !

Avec la conjoncture actuelle, certains parents sont parfois obligés de prendre des crédits pour faire face à la rentrée scolaire de leurs enfants. Les prix des fournitures scolaires de cette année ont enregistré une forte hausse.

Si les prix des livres et cahiers subventionnés sont restés les mêmes, les prix d’autres fournitures scolaires à l’instar des cartables, stylos (…) ont enregistré une montée remarquable. Cette hausse est expliquée essentiellement par la hausse des prix des matières premières importées et la dépréciation du dinar.

C’est dans ce contexte que le président de l’Organisation Tunisienne pour Informer le Consommateur (OTIC), Lotfi Riahi, a affirmé qu’une flambée de 50% du prix des fournitures scolaires a été enregistrée par rapport à l’année dernière. Cette hausse, selon ses dires, a été remarquée dans plusieurs papeteries et grandes surfaces.

Riahi a ajouté que la hausse n’a certes peut être pas touché les livres et les cahiers subventionnés par l’Etat mais a précisé que tous les autres articles de fourniture ont été touchés par l’inflation.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, il a indiqué qu’à titre d’exemple, l’année dernière les protège-cahiers coûtaient 600 millimes, ils sont entre 800 millimes et 1 dinar cette année. C’est également le cas pour les taille-crayons, les feutres, la gouache ou encore les stylos…

Sur un autre volet, Riahi a assuré que l’Etat a injecté seulement 22 millions de cahiers subventionnés, tendis que les besoins du marché sont de l’ordre de 40 millions de cahiers.

Le président de l’OTIC a appelé le ministère du Commerce à intensifier les campagnes de contrôle économique sur tous les marchés parallèles dans l’objectif de mettre fin à la commercialisation de fournitures scolaires d’origine inconnue qui pourraient contenir des matières carcinogènes.

L’autre son de cloche

Yasser Ben Khalifa, directeur général de la concurrence et des enquêtes économiques au ministère du Commerce, a récemment affirmé qu’aucune hausse des prix des fournitures scolaires pour la rentrée scolaire 2019-2020 n’a été enregistrée.

Il a, par ailleurs, indiqué que les prix des tabliers ont baissé de 5% alors que ceux des cartables affichent +10% dans les grandes surfaces, relevant que les agents du contrôle économique œuvrent à ce que cette baisse soit réellement appliquée.

Ben Khalifa a, en outre, précisé que seuls les organes officiels à l’instar de l’Institut national de la consommation (INC), l’Institut national de la statistique (INS) et l’Observatoire national de l’approvisionnement et des prix (Onap) relevant du ministère du Commerce étaient habilités à fournir les données concernant les prix des fournitures scolaires.

A noter que la rentrée scolaire pour l’année 2019-2020 a été fixée pour le mardi 17 septembre 2019, a annoncé le ministère de l’Éducation via le portail éducatif edunet.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire