AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelQuand BCE fait tourner la boutique de Marzouki

Quand BCE fait tourner la boutique de Marzouki

Le parti Harak Tounes Al Irada a tenu les différentes composantes du système de gouvernance et en particulier le président de la République pour responsables d’une « crise supplémentaire » sur la question de l’égalité dans l’héritage.
Le président de la République est devenu un « acteur (de la crise) en divisant le peuple et en soulevant une question sociale sensible sur laquelle il n’existe pas de consensus« , a estimé vendredi le parti dans une déclaration.
Pour Al Irada, le président de la République a aussi « instrumentalisé des problèmes fictifs pour détourner l’attention des Tunisiens et de la classe politique des vrais problèmes dont il a échoué à résoudre malgré ses nombreuses promesses« .
Toutes les initiatives en rapport avec les droits et les libertés doivent faire l’objet d’un débat de société pondéré et approfondi loin de toutes surenchères politiques ou électorales, soutient le parti qui est présidé par l’ancien président de la République Moncef Marzouki.
Selon le parti, l’actuel système de gouvernance a relancé le débat sur l’identité et les libertés, des principes qui sont pourtant garantis par la Constitution. Cela ne doit pas distraire les Tunisiens des vrais problèmes d’atteinte à leurs droits au développement, à l’emploi, à la santé, à l’éducation et à un environnement sain, prévient le parti.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. Si seulement le président de la république réussira son plan pour 2019, la Tunisie sera sauvée , et sortira définitivement de sa crise, car le monde entier ne veut pas entendre parler d’un groupe islamiste à la tête de n’importe quel pays du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -