AccueilLa UNETunisair reprend du poil de la bête

Tunisair reprend du poil de la bête

En 2021, la compagnie fonctionnait  avec sept avions qui étaient opérationnels sur une flotte de 21 appareils. Au cours du 1er trimestre 2022, c’est avec 13 avions opérationnels sur une flotte de 27 appareils que l’activité démarrait. Tunisair a pu ainsi transporter presque 410 mille passagers, multipliant  par 2,5 le nombre de passagers transportés par rapport à la même période de 2021. Le coefficient de remplissage, qui passait de 68,4 % à fin mars 2021, est remonté à 75,5 % pour le 1er trimestre de l’exercice en cours. Il s’explique essentiellement par le doublement du nombre des avions opérationnels, la hausse du taux d’utilisation de la flotte à un peu plus de sept heures par jour par avion, et l’augmentation du nombre des passagers parallèlement à celui des sièges offerts par la compagnie, qui a été multiplié par trois, passant de 356.727 à fin mars 2021, à 941.460 pour la même période de l’actuel exercice 2022.

–         الزغاريد أكثر من الكسكسي

Indépendamment de l’évolution d’autres ratios de la compagnie, comme celui du taux de ponctualité (42 % contre 54 % en glissement annuel), cette hausse de 175 % du nombre des passagers transportés, et la hausse du coefficient de remplissage qui traduit l’effort de vente par rapport à l’offre de sièges à la vente, signifie au moins que la compagnie commence,  à peine , il est vrai, à retrouver ses marques et ses parts de marché. La PdM de 32 % a certes évolué par rapport aux 30 % de tout l’exercice, mais elle n’a pas encore rattrapé les 36 % de la fin du 1er trimestre du même exercice précédent.

Chez Tunisair, on ne calcule pas l’effet de la conjoncture internationale sur l’offre en la raréfiant, et on estime que les chiffres de la compagnie resteront sur un trend haussier, loin d’être conjoncturel. On nous certifie même que les 15 avions qui seront opérationnels pour l’été prochain (13 opérationnels + 2 qui  le redeviendront dans deux semaines) auxquels s’ajouteraient 2 appareils en location pour l’été 2022, sont déjà complètement bookés pour la prochaine saison, et la compagnie serait même en situation d’arrêt de vente pour la saison qui s’annonce.

Pour le taux de ponctualité, les chiffres publiés par la bourse de Tunis (Tunisair étant une entreprise encore cotée malgré ses grosses pertes) évoquent un taux de 42 %, qui n’a pas encore rattrapé les 54 % du 1er trimestre 2021, ni même les 48 % de tout l’exercice précédent. L’amélioration reste cependant encore tributaire de celle des conditions d’accueil et d’enregistrement au sein de l’aéroport  mais aussi  d’autres intervenants, en plus de l’OPAT, comme la Douane ou les services de sécurité. Une idée récemment confirmée par Chokri Zarrad à la tête d’une compagnie privée, selon qui l’aéroport de Tunis Carthage est un « véritable point noir pour le tourisme tunisien, un frein au bon fonctionnement des compagnies aériennes et un obstacle au flux de passagers en Tunisie ».

–        Hormis le nombre de passagers, rien sur le reste !

Chez Tunisair, on reste pour l’instant taciturne sur les chiffres réalisés en 2021, tant en CA qu’en RN, la compagnie n’ayant toujours validé les bilans de 2019 et 2020, sans que le CMF ne lui en tienne rigueur. Tout ce qu’on se permet de dire, c’est que le transporteur national aurait fait en 2021 un bond de 10 % en termes de passagers par rapport à 2020. Pour les données financières, une source informée se cachera derrière le logiciel des données financières qui n’aurait pas encore tout récupéré. Elle s’attend tout de même à ce que les recettes de la compagnie augmentent de 13 à 15 % par rapport à 2020. En plus de l’effet passagers, cette hausse des recettes pourrait être expliquée par  la hausse des prix, « mais pas beaucoup en 2021 » nous dit notre source, selon laquelle les hausses de prix ont été plus fortes en 2022, pour rattraper notamment celles du prix du carburant.

Chez Tunisair, on aime aussi parler de l’amélioration du ratio de sécurité, en nous faisant remarquer qu’il se serait beaucoup amélioré, grâce notamment à la reprise de l’entretien et au renouvellement de la flotte.

–        Par ailleurs !

Soucieuse de rajeunir sa flotte, Tunisair mettra prochainement 7 de ses avions à la vente, qui seront suivis par 3 autres à terme. Le renouvellement se fera désormais, nous dit-on, sous forme de leasing.

Le siège parisien sera loué pour 500 mille €. La compagnie, qui aurait par ailleurs lancé sa propre plateforme de vente à distance et de vente par téléphone en France et aurait remis en fonction sa plateforme pour la vente en devises, est aussi devenue locataire à l’aéroport même, à 50 mille € seulement, et empochant ainsi 450 mille € de bénéfice par an

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -