Un grand pas vers le marché commun sud-américain

Un grand pas vers le marché commun sud-américain

par -

L’Amérique du Sud fait partie des cibles de la diplomatie tunisienne. Une diplomatie qui certes, au regard de ses maigres moyens, ne peut pas rivaliser avec les ténors du continent (Maroc par exemple) et d’ailleurs (Turquie, Chine, France, USA, Royaume-Uni, etc.) mais joue à fond les cartes qu’elle a en main. L’intérêt de la Tunisie pour le marché sud-américain n’est pas nouveau, même si jusqu’ici les retombées sont plutôt modestes. Peut-être que la visite officielle en Argentine du ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, les 6 et 7 mai 2019, pourra faire bouger les choses. Il a souligné, lors de son entretien avec son homologue argentin, Jorge Faurie, l’importance d’intensifier les échanges de visites au niveau des hauts responsables des deux pays.

Lors de cette rencontre, Jhinaoui a salué le dynamisme caractérisant les relations bilatérales depuis la visite de son homologue argentin en Tunisie le 2 avril 2018, indique le ministère des Affaires étrangères.
Jhinaoui a, par ailleurs, mis en avant la détermination de la Tunisie à élargir le nombre de partenaires économiques et à renforcer ses relations avec les pays de l’Amérique latine, notamment les membres du groupe du marché commun d’Amérique du Sud.
Il a, dans ce contexte appelé l’Argentine, en tant que président du groupe (présidence tournante), à appuyer les efforts de la Tunisie visant à passer un accord de libre échange avec cet “espace économique important“.

Les deux ministres ont signé deux accords de coopération dans le domaine de l’égalité homme-femme et des droits des femmes ainsi que dans le domaine de la coopération technique.
Deux mémorandums d’entente ont été également, signés, l’un dans le domaine social et l’autre entre le Centre de promotion des exportations (CEPEX) et son équivalent argentin et ce, à l’issue d’une séance de travail élargie regroupant les délégations des deux pays.

Les deux parties ont, par ailleurs, souligné l’importance de renforcer davantage les relations de coopération entre la Tunisie et l’Argentine, particulièrement dans les domaines de l’économie, du commerce, de l’agriculture, de la recherche scientifique, de la santé et de la coopération technique.
Elles ont, aussi, convenu d’enrichir et actualiser le cadre juridique régissant les relations bilatérales.
Les questions régionales et internationales d’intérêt commun et les moyens de renforcer la coopération multidimensionnelle entre les deux pays ont, également, été au centre de la rencontre, notamment à l’approche de la candidature non permanente de la Tunisie au Conseil de sécurité de l’ONU.

A noter que Jhinaoui effectue une visite officielle en Argentine à l’invitation de son homologue argentin. Elle constitue la première visite d’un ministre tunisien des Affaires étrangères depuis 1995.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire