Chaâbane rassure les acheteurs et annonce un nouveau dispositif d’aide

Chaâbane rassure les acheteurs et annonce un nouveau dispositif d’aide

par -

Le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI), Fahmi Chaâbane, est passé sur Express FM ce mardi 02 janvier 2018 pour faire la lumière sur son secteur, concerné par les hausses de prix dans le cadre de la Loi de finances 2018.
Il a affirmé que le droit de consommation de certains matériaux de construction, qu’ils soient locaux ou importés, tels que la céramique et le marbre, a été révisé à la hausse, ce qui a impacté les prix des logements. Il a aussi évoqué la dépréciation du dinar et la montée du coût de la matière première parmi les facteurs de renchérissement de l’habitat.

«Nous, les promoteurs immobiliers, sommes toujours accusés de gonfler les prix des logements, alors que ces augmentations nous pénalisent en premier. Le pouvoir d’achat des clients a aussi fondu. En outre, nous devons honorer des échéances de remboursement de dettes auprès des banques, ces crédits sont évalués à 4000 Millions de dinas», a-t-il indiqué.

Le président de la CSNPI a tenu à préciser que la nouvelle TVA de 13% sur les logements commercialisés par les promoteurs immobiliers (à l’exception des logements sociaux) va faire monter les prix de 3% à 6%.
«On voudrait rassurer les Tunisiens sur le fait que l’augmentation effective moyenne est de 5% pour les projets en cours. La TVA de 13% ne concerne que les stocks immobiliers. Par ailleurs, un nouveau dispositif sera prochainement mis en place ; il s’agit d’une caisse nationale de garantie dédiée aux personnes n’ayant pas un revenu fixe, afin de leur faciliter l’accès à des crédits immobiliers et d’aménagement. Un décret sera publié dans les semaines à venir, pour déterminer les personnes ciblées par cette mesure ainsi que la fourchette des prêts octroyés et la nature du logement» a déclaré Chaâbane.

1 COMMENTAIRE

  1. Bien que les prix de revient émanant des sous détails de tous les articles entrant dans la construction de l’immobilier soient à la hausse, on constate que les valeurs affichées par certains promoteurs sont à la baisse à cause des méventes.
    En effet, tous les Tunisiens attendent de la participation des banques au financement de l’habitat depuis l’acquisition du foncier jusqu’à la remise des clefs.
    Or, les 4000 Millions de dinars de dettes sont supportées par les banques et garanties par la banque centrale qui gère le patrimoine financier national de tous les citoyens dérange tous les Tunisiens.
    Les avantages qui peuvent être accordés aux promoteurs seront de l’ordre foncier et ce à partir de la projection, puis de l’élaboration des plans d’aménagements. Les prix des mètres carrés à mettre à la disposition des promoteurs doivent être plafonnés ainsi que le prix de vente des appartements et villas à construire. Le simple citoyen qui construit seul son logement va constater que le bien acheté chez un promoteur revient moins cher et est de meilleure qualité tout en laissant une marge de bénéfice net d’impôts à celui qui a réalisé le projet.
    Le sacrifice au niveau des baisses des prix doit être supporté par tous les bénéficiaires de l’acte de bâtir, ce qui va alléger les charges des Tunisiens pour avoir un meilleur pouvoir d’achat. Ne devons nous pas réduire de notre égoïsme et penser à ceux qui sont constamment pillés pour le profit de quelques dizaines ou centaines d’individus super protégés par des lois révisables ? Le degré de chance de subsister pour les Tunisiens va résider dans le fait de réduire l’égoïsme, le banditisme de tout genre et la mentalité de salaire sans fournir le minimum d’effort. Où que nous soyons, nous sommes responsables de ce qui ce passe chez nous avec toutes les conséquences à supporter dans le futur.

Laisser un commentaire