Garrache tresse déjà les lauriers, dans la perspective de l’élection (Vidéo)

Garrache tresse déjà les lauriers, dans la perspective de l’élection (Vidéo)

par -

Etant donné que le président de la République, Béji Caïd Essebsi (BCE), a fait de 2019 “une année électorale par excellence, donc forcément très politisée, sa porte-parole, Saïda Garrache, ouvre le bal. Elle a présenté ce vendredi 4 janvier 2019 ce qui a tout l’air d’être un bilan pouvant tout à fait, sait-on jamais, étayer la campagne électorale de son patron, BCE. Garrache a d’abord déclaré, sur Shems FM, que les difficultés actuelles du pays exigent plus d’efforts de la part de toutes les parties pour les résoudre. Puis, très vite, elle en vient à l’action du chef de l’Etat…

Elle a affirmé que Essebsi endosse la responsabilité de dégoter des solutions pour solutionner les problèmes de la Tunisie. Elle a ajouté que durant son mandat, le président de la République a assumé la tâche d’arbitrer les désaccords entre les parties pour les aider à en sortir par le haut. Garrache a martelé que BCE a toujours été au service de l’Etat.

Au sujet des prochaines échéances électorales, lesquelles manifestement préoccupent beaucoup le cabinet du chef de l’Etat, elle a dit que ce dernier s’engage à se conformer aux échéances fixées pour accompagner le processus constitutionnel. Enfin elle a dégagé la responsabilité du président de la République dans le retard pris par l’installation de la Cour constitutionnelle ainsi que l’élection des membres de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), des dossiers dont l’ARP doit se saisir pour que le calendrier électoral soit respecté.

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire