Les imams sévèrement encadrés, rien de concret pour les écoles coraniques

Les imams sévèrement encadrés, rien de concret pour les écoles coraniques

par -

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, a présenté aujourd’hui vendredi 15 février 2019 lors d’une conférence de presse tenue à la présidence du gouvernement la charte déontologique des imams.

Il s’agit d’une charte composée de treize points qui visent à encadrer l’activité des imams afin de garantir la neutralité politique des mosquées.

Le ministre a indiqué que la mise en vigueur de la charte sera accompagnée de 24 réunions avec les imams des 24 gouvernorats du pays afin de présenter le projet. Les acteurs de la société civile sont également invités à participer à ces réunions.

La violation de la charte sera considérée comme une transgression de la Constitution et de la loi divine (chariaa)…” a prévenu Adhoum, tout en précisant que les mosquées doivent rester à l’écart des tensions politiques.

Evoquant la question des écoles et associations coraniques, le ministre a critiqué le manque de moyens du ministère, “...qui ne peut pas contrôler tous les établissements de ce genre avec seulement 8 voitures à disposition dans toute la République“, a-t-il indiqué. Selon lui la collaboration avec la société civile est impérative pour détecter les infractions dans ce secteur.

Par ailleurs le ministre des Affaires religieuse a déclaré que l’Arabie Saoudite prendra en charge la restauration des mosquées historiques Zitouna (située à la Kasbah, Tunis) et Oqba Ibn Nafaa (à Kairouan), sans donner d’indications précises sur la date de lancement de ces chantiers…

En ce qui concerne les écoles coraniques, le ministre a indiqué que son administration veut les moderniser afin qu’elles puissent être en harmonie avec le XXIe siècle et fournir une meilleure formation aux enfants. Là aussi aucune précision sur le démarrage de ce programme, son financement, etc.

Enfin concernant le pèlerinage, le ministre a déclaré que son coût élevé est causé principalement par la dépréciation du dinar. Il a ajouté qu’environ 11 mille pèlerins tunisiens se rendront sur la Terre sainte en 2019, et que la tarification de cette saison sera publiée prochainement.

J.K. Jaouadi

ARTICLES SIMILAIRES

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire