12 C
Tunisie
vendredi 27 novembre 2020
Accueil Presse locale Un endettement de 71,7%, alors que Chalghoum dit que c'est un seuil...

Un endettement de 71,7%, alors que Chalghoum dit que c’est un seuil dangereux!

Le grand argentier de l’Etat, Ridha Chalghoum, a détaillé ce jeudi 1er novembre 2018, devant les membres de la commission des finances à l’ARP, les propositions de son département pour mettre à jour le projet de la loi de finances complémentaire (PLFC) pour l’exercice 2018, en tenant compte de la conjoncture économique actuelle. Il a indiqué que les charges liées à la gestion sont montées à 1715 millions de dinars (MD) et qu’elles ont été couvertes par les ressources propres de l’Etat, qui ont connu une envolée.

- Publicité-

A propos de la dette publique, le ministre des Finances a affirmé qu’elle va s’établir à 71,7% du PIB, rapporte Mosaïque FM ; or il avait déclaré hier, sur Express FM, que la Tunisie ne pourra pas supporter un endettement de plus de 70%. Certes il a ajouté que ce taux va être rogné d’un point, d’après les prévisions du projet de la Loi de finances 2019 – qui restent tout de même des hypothèses -, mais  ça ferait de toute façon un endettement de plus de 70%. Alors comment on va faire pour tenir le coup? Mystère…

Par contre bonne nouvelle du côté de l’impôt sur les sociétés (IS), le PLFC le prédit à 2946 MD vers la fin de cette année contre 2355 MD l’an dernier. A noter que le projet de la loi de finances 2018 tablait sur un IS de 2454 MD pour 2018. C’est donc un gros cadeau de fin d’année pour Youssef Chahed, toujours bon à prendre car il n’en aura pas beaucoup, sur les fronts politique et économique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,371SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles