25 C
Tunisie
dimanche 27 septembre 2020
Accueil Actualités Commerce extérieur : l'UE s'ajoute aux autres problèmes

Commerce extérieur : l’UE s’ajoute aux autres problèmes

Le déficit de la balance commerciale en Tunisie ne cesse de s’aggraver. Il s’est établi, jusqu’au mois d’avril 2019, aux prix courants, à un niveau de 6 336,9 millions de dinars (MD), contre 5 085,4 MD, durant les 4 mois de l’année 2018, selon l’Institut national de la statistique (INS).
Le taux de couverture a baissé de 1,4 point par rapport à 2018, pour s’établir à 71,3%, d’après les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants (sans tenir compte de l’impact de l’inflation), durant le quadrimestre 2019.
Cette exacerbation du déficit s’explique par une hausse des importations de 18,7%, à 22 113,1 MD, nettement plus importante que celle des exportations (+ 16,5%, à 15 776,3 MD).

En dépit d’une décélération du rythme des importations par rapport à la même période en 2018 (+21,3%), les statistiques de l’INS montrent que les importations tunisiennes continuent d’évoluer à un rythme plus accentué que celui des exportations.
L’augmentation des importations est due à la hausse observée au niveau de tous les secteurs (mines, phosphates et dérivés, produits énergétiques, produits agricoles et alimentaires de base, biens d’équipement et matières premières).
A titre d’exemple, la Tunisie a importé en 2019, de l’Union Européenne (51,9% du total des importations tunisiennes), encore davantage qu’en 2018. Ses importations de l’union ont enregistré une hausse de 10,6% cette année (4 mois), pour s’établir à une valeur de 11 468,1 MD.

Pour ce qui est des exportations, leur progression aux prix courants, est inférieure de moitié à celle enregistrée durant la même période en 2018 (+ 32,8%, à 13 542,6 MD). La Tunisie a exporté des produits des mines, phosphates et dérivés, de l’énergie, des industries mécaniques et électriques, du textile-habillement et cuir et des autres industries manufacturières. En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires s’est replié de 10,2%, suite à la diminution de nos ventes d’huile d’olive.

D’après l’INS, la balance commerciale est déficitaire à cause du déficit enregistré avec certains pays. Il s’agit en premier lieu d’un grave déficit avec la Chine, estimé à 2 011,7 MD, vient ensuite l’Algérie (-1161,9 MD), l’Italie (-1089,8 MD), la Turquie (-603,9 MD) et la Russie (-553,3 MD).
Hors énergie le déficit de la balance commerciale se réduit à 3 902 MD. Le déficit de la balance énergétique s’établit à 2 434,8 MD (38,4% du déficit total) contre 1687,2 MD durant la même période en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,647FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,308SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles