L’insistance de la Tunisie finit par payer chez Trump

L’insistance de la Tunisie finit par payer chez Trump

par -

Le ministère du Commerce a annoncé, vendredi, qu’il a convenu avec la Chambre américaine du commerce d’organiser un forum économique conjoint en Tunisie, avec la participation des pays membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), et ce, au moment où la Tunisie revendique le lancement de négociations commerciales avec Washington.
Selon un communiqué publié par le département du Commerce, ce forum, dont l’organisation a été décidée en marge de la 2ème édition de la commission économique conjointe tuniso-américaine (du 12 au 14 juin courant à Washington), servira à impulser le partenariat bilatéral vers la conquête du marché africain.
Lors de cette rencontre, le ministre du Commerce Omar Béhi a réitéré la détermination de la Tunisie de renforcer la coopération entre les deux pays, surtout au vu de la volonté partagée d’élaborer de nouveaux cadres garantissant un meilleur avenir pour les relations bilatérales.

Au cours d’une entrevue avec le député américain, Ted Dutch, Béhi a passé en revue les perspectives de la coopération économique et d’investissement entre les deux pays, rappelant que la Tunisie vient de rejoindre, officiellement, le Comesa et qu’elle œuvre à conquérir ces marchés africains.
Le député américain a, de son côté, fait part de la volonté de son pays de hisser la coopération bilatérale et d’encourager les hommes d’affaires américains à renforcer leurs investissements en Tunisie.
Il a, dans le même cadre, estimé que la visite officielle en Tunisie qu’il mènera avec une délégation parlementaire (28 et 29 juin) sera une opportunité pour échanger les idées sur l’avenir du partenariat économique et impulser la coopération dans les différents secteurs d’activité.

A noter que le ministre tunisien a eu une série de rencontres avec des responsables du Bureau du représentant américain au commerce (USTR), durant lesquelles il a proposé de lancer des négociations commerciales et de conclure un accord de libre échange tuniso-américain.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire