Une précieuse aide sud-coréenne, technique et financière

Une précieuse aide sud-coréenne, technique et financière

par -

La Tunisie et la Corée du Sud, qui célèbrent cette année le 50ème anniversaire de leurs relations bilatérales, se penchent actuellement sur l’identification des pistes de coopération possibles en matière de lutte contre les effets des changements climatiques sur la production et les systèmes agricoles.

Des experts et des responsables des deux pays tâcheront d’identifier les projets de coopération possibles dans ce sens, dans le cadre du symposium conjoint Tuniso-Sud Coréen, organisé par l’administration coréenne du développement rural (RDA) et l’Initiative KAFACI ” Korea-Africa for Food and Agriculture Cooperation Initiative”, les 3 et 4 avril 2019 à Tunis sur le thème “Renforcement de la résilience des systèmes de production agricole au changement climatique”.

Ouvrant les travaux du symposium, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb, a rappelé que la coopération entre la Tunisie et la Corée du Sud dans les domaines de l’agriculture, de la recherche agricole et de la vulgarisation a été renforcée par l’adhésion de la Tunisie à l’initiative KAFACI en 2010, et qu’elle sera consolidée davantage par des projets communs visant à atténuer les chocs liés aux changements climatiques.
Toujours selon le ministre ” l’assistance coréenne qui sera aussi bien technique que financière aidera également à prévenir l’instabilité des marchés, qui influence les revenus, l’emploi et les salaires des différents intervenants du secteur agricole “.
Il a souligné la nécessité, pour la Tunisie, de disposer de politiques et d’institutions qui renforcent la résilience des individus, des ménages et des systèmes de production dans l’objectif de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, affirmant que l’expérience coréenne en la matière sera d’un grand soutien pour la Tunisie.

Séoul ne joue pas petit bras !

Intervenant, le président de RDA, Kim Kyeong Kyu, a rappelé l’ampleur des changements climatiques de par le monde, soulignant que ” la Tunisie ne fait pas l’exception et qu’elle a souffert ces dernières années, de sécheresses et d’inondations qui risquent de se reproduire dans le futur “.
Toujours selon lui, “un rapport prévoit que la production des olives en Tunisie diminuera de 50% en 2030. Pour faire face à cela, des actions plus rapides et adéquates sont nécessaires “.

Au cours de la dernière décennie, RDA a coopéré avec l’Institution de la recherche et de l’enseignement supérieur agricoles (IRESA) pour relever les défis auxquels l’agriculture tunisienne est confrontée. Nous avons identifié des gènes de l’olivier résilientes à la sécheresse et pouvant être utilisées pour reproduire de nouvelles variétés. Nous avons également mené des recherches remarquables en ce qui concerne la production des céréales. Ces recherches seront testées sur le terrain “, a avancé le responsable sud-coréen.
Et de poursuivre ” nous étendrons notre travail aux bovins laitiers, au blé, à la tomate, etc. Je crois que les hautes technologies de RDA en matière d’amélioration variétale seront au cœur de la coopération future entre la Tunisie et la Corée “.

Les deux responsables ont également fait savoir que la 5ème Assemblée générale de “Korea-Africa Food & Agriculture cooperation initiative” (KAFACI) se tiendra en Tunisie en Avril 2020.

TAP

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire