Burundi : l’ONU, l’UA et la CIRGL font état de progrès, politiques...

Burundi : l’ONU, l’UA et la CIRGL font état de progrès, politiques et sociaux

par -

Le Bureau de l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, ONUFEMMES, l’Union Africaine (UA) et la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), à travers Le Comité Consultatif pour la Plate-forme des Femmes, composé des membres du Panel des Femmes Sages de l’UA (FemWise), du Forum Régional des Femmes de la CIRGL et de l’ONUFEMMES, ont entrepris une mission de solidarité et de plaidoyer au Burundi du 9 au 11 Août 2018.

La mission avait comme objectifs : 1) Plaider pour un processus électoral inclusif, 2) Sensibiliser les dirigeants politiques pour la participation pleine et entière des femmes à la politique ainsi qu’au processus de paix, pour que les préoccupations et priorités concernant les femmes et les jeunes femmes soient prises en compte conformément aux engagements pris et énoncés dans la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination a l’égard des femmes, la Résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, 3) Faire mieux connaître les répercussions des conflits sur les communautés, en particulier les femmes et les enfants.

La mission a eu l’occasion de rencontrer diverses autorités burundaises dont :

  • Le Président de la République
  • La Première Dame
  • Les membres du gouvernement (Le Ministre des affaires étrangères, en charge du Genre, de la justice, de l’intérieur, de la jeunesse)
  • Le corps diplomatique
  • Les partis politiques
  • Les femmes leaders des communautés et différents secteurs

La délégation a livré son message de solidarité aux femmes burundaises réunies en Forum des Femmes et Filles leaders le 10 Août 2018. Celles-ci ont exprimé leur profonde gratitude envers la mission pour son plaidoyer auprès des autorités burundaises et ont salué le message que leurs soeurs africaines leur ont lancé en guise de solidarité.

La mission a noté les derniers développements au Burundi et notamment les progrès déjà enregistrés au niveau légal avec une constitution nationale qui consacre l’Égalité dans plusieurs de ces provisions. Un quota minimum de 30% est réservé aux femmes aux hautes fonctions de décisions et aux fonctions électives. Au niveau politique, une politique nationale genre est adoptée et des plans d’action de sa mise en oeuvre sont régulièrement revues tous les cinq ans.

En cette période cruciale où le pays se prépare pour les élections générales de 2020, cette mission a été appréciée à sa juste valeur.

Les principales questions évoquées aussi bien avec les autorités burundaises qu’avec les femmes leaders de tous les horizons, avaient trait au contexte général du Burundi par rapport aux dynamiques politiques en cours et à la participation accrue des femmes en politique, aux avancées et aux défis liés à cette participation, à la préparation des femmes au processus électoral, aux stratégies et moyens effectifs à mobiliser pour les faire participer à la vie publique, aux réformes légales en cours, aux initiatives communautaires pour relever le statut de la femme en vue d’une participation pleine et entière à la vie sociale et économique du pays.

La mission salue ici cet engagement et appelle de tous ses voeux qu’ils soient mis en oeuvre afin de promouvoir l’égalité et l’équité de genre dans les différents secteurs et processus et dynamiques politiques. Elle souligne le caractère engagé et volontariste des femmes leaders à travailler en réseau et en partenariat avec les jeunes et les hommes et à renforcer leurs capacités pour plus de participation aux prochaines échéances électorales.

La mission a exprimé sa profonde reconnaissance au Gouvernement du Burundi pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé et pour les échanges fructueux avec les autorités ainsi que pour l’engagement qu’elles ont pris en soutenant la participation politique des femmes.

Elle se félicite des engagements pris par la Première Dame à travailler avec les femmes burundaises dans leur intégralité pour relever le niveau de bien-être de la femme et de la jeune fille dans le cadre de la reconstruction nationale.

La mission s’est félicitée du travail accompli en faveur de la solidarité avec les femmes burundaises en vue du plaidoyer pour leur participation aux processus et aux dynamiques politiques en cours au Burundi.

La mission a exprimé sa profonde reconnaissance pour l’enthousiasme et l’altruisme affichés par les femmes leaders burundaises à faire face aux défis qu’elle rencontrent quant à une plus grande participation politique des femmes, en partant de l’expérience des femmes militantes du temps de l’indépendance et à relever le statut de la femme depuis la base jusqu’au niveau supérieur.

La mission a également pris l’engagement de poursuivre ses efforts de plaidoyer en faveur de la participation politique des femmes burundaises et de toutes les femmes de la Région des Grands Lacs.

La mission lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle puisse mobiliser les ressources nécessaires afin d’appuyer techniquement et financièrement les femmes du Burundi dans leur avancement.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire