7 C
Tunisie
samedi 23 janvier 2021
Accueil La UNE Syphax reprendra du service mais ses avions voleront, en location, pour le...

Syphax reprendra du service mais ses avions voleront, en location, pour le Nigeria

L’AOC (Air Operator’s Certificate) a été dernièrement donné à la compagnie aérienne tunisienne privée Syphax. Le ministre du Transport et la direction générale de l’aviation civile n’en passera pas moins devant la justice, sur plainte de la juge de l’entreprise, pour avoir retardé la délivrance de ce certificat auquel la justice avait donné son accord. C’est ce que nous apprenons, de sources officielles et croisées, au ministère tunisien du Transport.

- Publicité-

Entreprise sous administration judiciaire, la société de transport aérien de Mohamed Frikha qui avait connu moult déboires entre dettes, impayés et suspension de l’AOC avait été amenée à passer par le règlement judiciaire. Et c’est à ce titre que la compagnie avait pu reconquérir son AOC. Or, selon le nouveau business plan, à la stricte application duquel veillera le juge de l’entreprise, Syphax ne reprendra pas ses propres vols commerciaux de sitôt. C’est son propre choix, au titre du business plan qui a été validé par la justice.

L’entreprise, qui dispose de deux avions, des CRJ qui sont encore en parking sur le tarmac tunisien, devra les placer en location avec leur équipage, pour l’instant sur une période d’une année renouvelable, auprès d’une compagnie aérienne nigériane.

La justice qui a validé le business plan aura ainsi privilégié la garantie d’un revenu fixe, fourni par le locataire, qui devrait permettre le règlement de tous les problèmes financiers de la compagnie, à l’utilisation commerciale des deux avions pour des vols aériens, à partir de Tunis ou d’ailleurs, et qui pourrait refaire tomber l’entreprise dans les mêmes difficultés financières qui l’avaient conduite au passage par la loi 95 des entreprises en difficulté et par le règlement judiciaire.

Tous les revenus de l’entreprise seront ainsi redistribués, selon les priorités mises noir sur blanc dans l’accord de règlement judiciaire, entre les différents créditeurs de Syphax, dont les citoyens auxquels Syphax devait rembourser les prix des billets avant l’arrêt de ses vols. Syphax ne disposera elle-même de cet argent que lorsque tous ses créditeurs seront remboursés.

Ce plan de restructuration financière aura le privilège de permettre à Syphax d’assurer la continuité de son existence en tant qu’entreprise de transport aérien, mais aussi de sortir du gouffre financier où elle se trouve, de faire presque peau neuve et lui donnera, pour elle et ses employés, de nouvelles perspectives, commerciales et financières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,043FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles