Des chiffres qui tombent à pic pour Chahed & Co !

Des chiffres qui tombent à pic pour Chahed & Co !

par -

Le taux d’inflation est sans doute l’indicateur que Youssef Chahed et son équipe guettaient pour mettre à la face des électeurs un bilan qu’ils contestent toujours et qu’ils pourraient très bien sanctionner aux prochains scrutins, à en croire les sondages. Certains de ses ministres se sont déjà mouillés en conduisant des listes pour les élections législatives, sous les couleurs du dit “parti du gouvernement“, Tahya Tounes, autant dire que cette éclaircie dévoilée ce lundi 5 août 2019 par l’Institut National de la Statistique (INS) ne pouvait pas mieux tomber pour un gouvernement qui aura le plus grand mal à vaincre le scepticisme des citoyens. Certes il y a les derniers chiffres de la balance commerciale, très bons, toujours selon l’INS, mais le panier de la ménagère et son contenu sont beaucoup plus parlants et percutants que les données abstraites du commerce extérieur. Alors il ne faut pas s’étonner de voir Chahed et compagnie user et abuser des derniers chiffres de l’inflation pour rythmer une campagne électorale qui jusqu’ici ne promet que déconvenues, revers et déroutes…

Le taux d’inflation s’est replié à 6,5%, en juillet 2019, contre 6,8% en juin et 7% en mai 2019, selon les chiffres publiés aujourd’hui lundi par l’INS.
Ce repli est du, en partie, à la dissipation de l’effet, sur le glissement annuel, des augmentations enregistrées en juillet 2018 des prix des services de transport (9,2% en juin 2019 contre 6,3% ce mois).

L’INS a fait savoir qu’en juillet 2019, les prix de l’alimentation ont augmenté de 6,5%, en raison de la hausse des prix des œufs de 16,2%, des légumes frais de 12%, des produits laitiers de 9% et des viandes de 7,6%. Hors produits frais, les prix de l’alimentation sont en hausse sur un an de 5,9%.

Pour ce qui est des prix des articles d’habillement et chaussures, ils ont augmenté de 8,5% en glissement annuel, au vu de la hausse des prix des chaussures de 9,4%, des vêtements de 8,2%, des tissus de 8,3% et des accessoires de 7,4%.

En ce qui concerne les prix des biens et services divers, ils sont, aussi, en hausse de 10,8% sous l’effet de l’augmentation des prix des soins personnels de 12,8% et des effets personnels de 11,5%.

Inflation sous-jacente et inflation des produits administrés
Le taux d’inflation sous-jacente (hors produits alimentaires et énergie) s’est replié à 6,5%, en juillet 2019, contre 7% durant le mois précédent. En revanche, les prix des produits libres (non administrés) ont augmenté de 7,3% contre 4% pour les prix administrés.
Les produits non alimentaires libres ont connu une augmentation de 7,4% contre 2,4% pour l’alimentaire administré.

Les prix à la consommation augmentent de 0,3% sur un mois, en juillet 2019
En juillet 2019, les prix à la consommation ont augmenté de 0,3% après 0,3% en juin 2019 et 0,5% en mai. Cette augmentation est principalement liée à la hausse des prix des services de restauration et d’hôtellerie, de biens et services personnels et aussi des prix de services de loisirs et culture.

En revanche, les prix de l’alimentation demeurent stables durant ce mois, après la baisse de 1,4% enregistrée au mois de juin.
En fait, l’INS fait état de la hausse des prix des fruits frais (2,1%) et des viandes ovines (1,1%), contre une baisse des prix d’œufs (-4,5%), des légumes frais (-1,8%), et des poissons frais (-1%).

Par ailleurs, l’Institut souligne que les tarifs de services de restauration et d’hôtels continuent d’augmenter (+1%), sur un mois, et ce en raison de la hausse des prix de services de restaurants et cafés de 0,7% et ceux d’hôtellerie de 3,5%.

Pour ce qui est des prix des services et produits de loisirs et culture, ils ont augmenté, à leur tour, de 0,7%, suite à la hausse des prix de matériels audiovisuels et de traitement de l’information de 0,4% et des prix de services récréatifs et culturels de 1,8%.

S.L./TAP

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire