Une importante aide européenne, mais très mal gérée !

Une importante aide européenne, mais très mal gérée !

par -

African Manager a été invité le mercredi 17 avril 2019 pour accompagner la délégation européenne en Tunisie, qui a visité un certain nombre de projets soutenus par l’UE dans le gouvernorat de la Manouba. L’objectif était de faire le point sur les avancements et avancées, et de constater leur impact sur la vie quotidienne des habitants.

La contribution européenn se fait via deux programmes majeurs : le Programme de Réhabilitation et d’Intégration des Quartiers d’Habitation, avec un coût estimé à 511 Millions de dinars, et le Programme de Modernisation des Etablissements Scolaires (PMES), qui dispose d’un budget de 700 mMllions de dinars.

Le premier, financé en majorité par l’Europe (UE, Agence française de développement, Banque européenne d’investissement, BEI) vise à améliorer les conditions de vie des populations dans les zones urbaines défavorisées en contribuant à l’effort de rattrapage en infrastructures urbaines de base et en contribuant au développement social par la réalisation d’équipements sociaux. Il concerne 155 quartiers et plus de 800 mille habitants.

Le gouvernorat de Manouba affiche plusieurs exemples qui témoignent de l’efficacité du programme; les quartiers de Saida, Ennasim, Snaheja et Torjmen relevant de la municipalité de Oued Ellil ont connu des transformations majeures aux niveaux de leurs infrastructures, surtout en ce qui concerne l’assainissement des eaux usées (15 km), la voirie (31 km), la distribution en eau potable et l’éclairage public (715 unités).

Le deuxième axe est le PMES, cofinancé par l’UE, le gouvernement tunisien, la BEI et la banque allemande Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW); il vise principalement à rénover 310 établissements scolaires et à  construire 59 nouveaux établissements, ainsi que le renforcement des capacités des ministères de l’Education et de l’Equipement avec des sessions de formation dans les domaines de la construction scolaire, l’exécution de travaux, passation de marchés, etc.

Dans le gouvernorat de la Mannouba, ce programme se concrétise par 9 projets de rénovation et 2 projets de construction.Les exemples les importants sont la rénovation du lycée Inb Abi Dhiaf avec un cout estimé à 855 mille dinars, et la construction du lycée pilote de la Manouba avec son réfectoire. Ce projet coûtera près de 5.5 Milliards de dinars et permettra d’accueillir mille élèves. Il sera opérationnel au début de l’année scolaire 2020/2021.

Malgré l’importance de cette assistance, les responsables de la délégation européenne ont confié à African Manager que les autorités tunisiennes ne fournissent pas assez d’efforts pour suivre et maintenir ces acquis, ce qui les oblige à faire eux-mêmes le suivi de certains projets pour s’assurer de leur efficacité. Dommage…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire